Le déficit public est moins mauvais que prévu

Sur la base des données publiées par l’INSEE, le 25 mars 2016, le ministre des finances et des comptes publics et le secrétaire d’Etat chargé du budget ont présenté l’évaluation des comptes nationaux des administrations publiques sur l’année 2015. Le déficit public devrait s’établir à -77,4 Md€, soit -3,5% du PIB, ce qui correspond à une diminution par rapport à la prévision de -3,8% inscrite dans le programme de stabilité 2015-2018 et en comparaison avec le déficit constaté de -4% du PIB, au cours de l’année 2014. Les recettes et dépenses publiques progressent respectivement de 2,1% (contre 2% en 2014) et de 1,4% (contre 1,8% en 2014) pour représenter ainsi 53,2% et 56,8% du PIB en 2015, tandis que le taux de prélèvements obligatoires diminue de 0,3 point pour s’établir à 44,5% du PIB. L’évolution de la dette publique se stabilise et ne progresse que de 0,4 point pour s’établir à 95,7% du PIB fin 2015, représentant un montant de 2 096,9 Md€. Selon le Gouvernement, les prévisions de croissance devraient s’établir à 1,2% en 2015, soit un chiffre meilleur de 0,2 point que celui prévu par le programme de stabilité, et à 1,5% du PIB en 2016. Le compte de la Nation provisoire pour 2015, susceptible de faire évoluer cette première évaluation, devrait être publié le 30 mai 2016.

No Commentsto Le déficit public est moins mauvais que prévu

Laisser un commentaire