David Walker appelle les institutions supérieures de contrôle des finances publiques à faire leur mue

Les institutions supérieures de contrôle des finances publiques devraient faire preuve d’exemplarité et susciter le changement en ces temps difficiles, a déclaré David Walker, l’ancien contrôleur général américain, lors du séminaire international de l’Institut agréé des finances et de la comptabilité publiques (CIPFA selon l’acronyme anglais), organisée les 24 et 25 novembre dernier dans les locaux de la Cour des comptes européenne à Luxembourg.

David Walker, aujourd’hui conseiller stratégique principal chez PwC, a souligné que la turbulence dans l’économie mondiale actuelle présente à la fois des défis et des possibilités d’amélioration.

“Il est nécessaire de transformer les pratiques actuelles en matière d’états financiers, d’audit et de responsabilisation”, a-t-il déclaré, soulignant les sous-produits problématiques de la mondialisation, les inégalités et les défis intergénérationnels.

Pour ce qui est des états financiers, il a demandé que des normes internationales et un système de comptabilité d’exercice soient adoptés à l’échelle mondiale afin d’empêcher les gouvernements de donner des «opinions fausses et trompeuses» sur leur capacité financière et leur efficacité.

“L’argent est important”, a-t-il poursuivi, “mais il ne s’agit pas seulement du montant que vous dépensez”. “D’autres engagements financiers, comme les pratiques fiscales, ainsi que l’information sur la rentabilité, le rendement et la durabilité doivent également être pris en compte”. a-t-il ajouté.

En matière de contrôle, David Walker, a souligné que les vérificateurs ne devraient pas agir en tant que «gendarme» et indiquer aussi ce qui fonctionne ainsi que ce qui doit être amélioré pour s’assurer que l’engagement est constructif.

Les vérificateurs devraient assurer le contrôle de la conformité, un aperçu de la performance et une prévision des tendances et des défis auxquels l’institution doit faire face. Ils devraient aussi s’en tenir à un ensemble de valeurs fondamentales régissant leur travail, a-t-il déclaré.

“Les institutions supérieures de contrôle des finances publiques doivent diriger par l’exemple et pratiquer ce qu’elles prêchent”, a-t-il dit. “Nous devons être aussi bons ou meilleurs que ceux que nous évaluons dans notre façon de fonctionner.”

“Nous sommes dans une période de transition. Cela crée des défis, mais il crée aussi des opportunités. Nous devons promouvoir la transparence, la responsabilisation et la transformation et, dans de nombreux cas, la transformation est essentielle. ”

Ce faisant, les institutions supérieures de contrôle des finances publiques peuvent améliorer la confiance des citoyens dans leurs gouvernements, leurs performances, et leurs sens de la responsabilité et ainsi travailler à un «avenir meilleur», a-t-il conclu.