Des « Etats généraux du service public » pour cerner les missions des agents et besoins en effectifs